COVID-19, mesures sanitaires en cours

Depuis mardi 12 janvier 2021 la France est sous couvre-feu de 18h et 6h, seuls les déplacements dérogatoires déjà en vigueur depuis le 15 décembre seront autorisés. (arrêté préfectoral du 11 janvier 2021)

Pour rappel, les motifs de déplacements dérogatoires sont :

- pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),
- se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple),
- se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,
- pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),
- pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants,
- pour se rendre auprès d’un proche dépendant,
- pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,
- pour convocation judiciaire ou administrative,
- pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative,
- pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Cette dérogation est téléchargeable ici

Vous devez présenter, pour toute sortie de 18h à 6h, votre attestation de déplacement dérogatoire et un justificatif attestant du motif dérogatoire de votre déplacement, ou d’un justificatif de déplacement professionnel signé par votre employeur ainsi que votre pièce d’identité.

Afin de garantir la sécurité de tous, des contrôles de la bonne application de ces mesures sont mis en place. En cas de non-respect du couvre-feu, vous risquez une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

 

  • Les commerces

- Les commerces et établissements de services à la personne doivent fermer à 18 heures, y compris pour leur activité de vente à emporter ;
- Les livraisons à domicile restent possibles. Les restaurants, pizzerias, etc. peuvent donc continuer à faire livrer les commandes, mais ne peuvent plus vendre à emporter après 18 heures.

A compter du 1er février, les commerces non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés seront fermés par mesure de précaution.
Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

 

  • La garde d’enfants, l’enseignement et la formation

- L’avancée du couvre-feu ne remet pas en cause la possibilité pour les structures qui accueillent des activités de garde d’enfant, scolaires, péri-scolaires ou de formation professionnelle de continuer à accueillir leur public habituel au-delà de 18 heures, ni à ce public de rentrer chez lui, y compris en moyens de transports collectifs, en se munissant d’une attestation de déplacement ou d’un justificatif de déplacement scolaire.

- En revanche, les activités extrascolaires, en plein air ou en salle, doivent cesser à 18 heures.

 

  • Loisirs

- Les activités de loisirs en plein air doivent cesser à 18 heures, qu’elles s’exercent sur la voie publique (promenade ou sport), en milieu naturel (promenade, sport, chasse, pêche, etc.) ou en établissement de plein air.

Il n’est pas possible de se promener après 18 heures, même dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi.

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture pour les vacances d’hiver.

 

  • Déplacements internationaux et dans les Outre-mer

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19, à partir du dimanche 31 janvier, toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux.

Les entrées en France, y compris pour l’Union européenne, seront conditionnées à la présentation d’un test PCR négatif.

Les déplacements dans les Outre-mer seront autorisés uniquement sur motif impérieux.

Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/

 

  • Le port du masque

Le port du masque est obligatoire dans l’enceinte de l’école pour toute personne âgée de 6 ans et plus.

Il est également obligatoire aux abords de l’école de notre commune (arrêté municipal), ainsi que dans les espaces publics et sur les voies publiques des communes à forte densité de population. (cf arrêté préfectoral du 11 janvier, article 7).

 

  • La vaccination
Des démarchages téléphoniques proposant de se faire vacciner à domicile ont ainsi été signalés aux autorités sur l’ensemble du territoire national… L’interlocuteur se fait parfois passer pour le (la) secrétaire de mairie.
Nous vous rappelons qu’actuellement, la vaccination se fait uniquement dans les centres agréés.
Ne prenez pas rendez-vous, c’est une escroquerie.
Si vous avez été contacté et qu’un rendez-vous a été fixé à votre domicile, prévenez immédiatement la gendarmerie en composant le 17.
Plus d’infos sur les vaccins sur cette page

 


Suite aux annonces du Président de la République, le 28 octobre 2020, la France est à nouveau confinée dès vendredi 30 octobre 2020, et ce jusqu’au 1er décembre 2020.

Comme lors du confinement précédent, les déplacement devront être limités, avec une attestation (une nouvelle attestation sera disponible dès le 30 octobre 2020, vous la trouverez sur notre site), pour aller travailler, porter assistance à un proche, pour un rendez-vous médical, faire vos courses, pour les besoins de votre animal de compagnie, ou pour vous prendre l’air à proximité de votre domicile.

Les mesures sont condensées dans ce tableau récapitulatif:

Les réunions privées, rassemblements publics sont interdits. Les déplacements en dehors de la région sont interdits (à l’exception des retours de vacances de la Toussaint tolérés jusqu’à dimanche 1er novembre).

Les établissements recevant du public, tels que les commerces considérés comme non-essentiels, ainsi que les bars et restaurants seront fermés.

Les petites entreprises pourront recevoir une aide de l’Etat pour pallier aux pertes en chiffres d’affaires.

Les salariés et les employeurs pourront continuer à bénéficier du chômage partiel.

Un plan spécial devrait être annoncé pour les indépendants, les commerçants, les très petites et moyennes entreprises.

 

Toutefois, les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts, le protocole sanitaire sera renforcé. Les étudiants des universités et des établissements d’enseignement supérieur étudieront à distance, leurs cours se feront en ligne.

Le télétravail sera généralisé autant que possible. Les guichets des services publics seront ouverts, les usines, exploitations agricoles et BTP continueront de fonctionner.

Les visites en maisons de retraite et EHPAD seront autorisées. Les règles sanitaires devront être strictement respectées.

Pour la période de la Toussaint, les cimetières seront ouverts.

 

Depuis le 24 octobre 2020, la France est sous couvre-feu de 21h à 6h du matin.

Vous trouverez ici le récapitulatif relayé par la Préfecture de la Drôme sur les principales mesures de restriction.

Le site de la Préfecture vous donne plus de précisions sur les mesures sanitaires en vigueur.

 

Prenez soin de vous. protégez-vous.